Sur Internet, les menaces sont omniprésentes et les sites web ne sont pas à l’abri. Ne pas sécuriser le vôtre expose votre activité à des risques importants et peut entraîner de graves conséquences. Vos données sont en danger lorsque vous ne prenez pas les dispositions adéquates. Alors, comment assurer la sécurité de votre site web ? C’est précisément la question à laquelle cet article va répondre. 

Installer un certificat SSL 

Pour sécuriser un site web de nos jours, il est indispensable d’utiliser un protocole HTTPS et d’installer un certificat SSL. Si vous souhaitez garantir la sécurité de vos données et celles de vos visiteurs, vous ne pouvez plus vous passer de cette combinaison. 

Les certificats SSL sont des certificats numériques qui permettent de créer une connexion chiffrée entre un serveur web et un navigateur (celui de vos visiteurs). Cela signifie que les informations envoyées par les visiteurs vers votre site seront directement acheminées vers le serveur web et non interceptées par un pirate informatique. 

La plupart des navigateurs web affichent un petit cadenas à gauche de la barre d’adresse pour indiquer que la connexion est sécurisée. Le coût du certificat ssl dépend du type que vous souhaitez acheter. Dans la plupart des cas, un certificat de validation de domaine (DV) sera amplement suffisant. 

Cependant, si vous possédez une boutique en ligne qui génère beaucoup de trafic, il est préférable d’opter pour un certificat SSL à validation étendue (EV) ou à validation de l’organisation (OV). Dans ces cas-là, le prix peut varier de 61$ à 1440$ par an. 

Une fois que vous aurez votre certificat SSL, vous devrez le déployer et vous assurer que toutes les pages de votre site utilisent le protocole HTTPS. Si ce n’est pas le cas, il faudra procéder à des redirections. 

Prendre un hébergement de qualité 

La sécurité de votre site Internet dépend également du choix judicieux de votre hébergeur web. Vous devez vous demander si votre hébergeur propose des protections anti-DDoS et anti-malwares de qualité. S’il ne vous offre pas ces deux gages de sécurité, ne vous y attardez pas. Il existe une multitude d’offres répondant à ces exigences sur le marché. 

Certains offrent même une migration gratuite de votre site vers leur infrastructure. Vous n’aurez qu’à fournir les informations nécessaires à leurs équipes techniques afin qu’elles puissent effectuer le transfert de manière autonome. 

Néanmoins, il faut noter que vous ne pouvez pas vous reposer uniquement sur les protections fournies par votre hébergeur web. Vous devriez prendre des mesures supplémentaires, comme vous le verrez dans la suite de cet article. 

Utiliser des mots de passe sécurisés 

Pour sécuriser votre site Internet, vous devez utiliser des mots de passe complexes. Cela s’applique tant au mot de passe utilisé pour accéder à votre espace d’hébergement qu’à celui du panneau d’administration de votre site WordPress

Mais à quoi un mot de passe complexe ressemble-t-il ? Pour commencer, si votre mot de passe ne contient que des chiffres ou des lettres, il est temps de le changer. Évitez également d’utiliser le même mot de passe pour toutes les plateformes liées à votre site Internet. Cela évitera qu’un pirate informatique prenne le contrôle de toutes vos données s’il découvre votre mot de passe. 

Pour assurer au mieux la sécurité de votre site, voici quelques règles à suivre au moment de définir un mot de passe : 

  • Ils doivent comporter au moins 16 caractères.
  • Utilisez des caractères spéciaux ($ ! %@), des lettres, des chiffres et des lettres majuscules.
  • Placez ces caractères de manière aléatoire dans votre mot de passe.
  • N’incluez aucune information personnelle. 

Il est aussi important de changer régulièrement votre mot de passe (de 3 à 4 fois par an). C’est certes contraignant, mais il y va de la sécurité de votre site Internet. 

Procéder à des mises à jour régulières de votre site web, vos plugins 

La mise à jour régulière de votre CMS (WordPress, Joomla, Drupal, etc.), de votre thème et des plugins installés sur votre site est un détail qui ne doit pas vous échapper. 

Pourquoi est-ce si important ? Tout simplement parce que des failles ou vulnérabilités peuvent être découvertes et exploitées par des individus malveillants. Pour remédier à cela, les développeurs de votre thème, des plugins que vous utilisez et de votre CMS effectuent régulièrement des mises à jour pour corriger ces failles. 

Du point de vue de la sécurité, il est essentiel d’effectuer ces mises à jour régulièrement. Mais vous ne devriez pas vous précipiter sur une mise dès qu’elle devient disponible. Une nouvelle mise à jour peut parfois entraîner des bugs ou des actions inattendues. 

Pour éviter de rencontrer ces problèmes, il est préférable d’attendre quelques semaines après la sortie d’une nouvelle mise à jour avant de l’installer. En procédant ainsi, vous bénéficierez des corrections de sécurité sans être exposé aux risques liés à votre précipitation. 

Faites des sauvegardes régulières 

Outre les mesures de sécurité précédentes, il est important de procéder à des sauvegardes régulières (quotidiennes ou hebdomadaires) pour éviter tout incident imprévu. Voici quelques facteurs qui peuvent entraîner une perte de vos données si elles ne sont pas sauvegardées : 

  • Erreur humaine ; 
  • Attaque malveillante ; 
  • Panne majeure de votre hébergeur (personne n’est à l’abri, comme l’a démontré OVH). 

Dans ces cas, disposer de sauvegardes complètes de votre site est d’une grande importance. Ainsi, vous pouvez facilement restaurer des fichiers, des dossiers ou l’intégralité de votre site en quelques minutes seulement. 

Voici deux possibilités de sauvegarder vos données : 

  • Utiliser l’outil de sauvegarde fourni par votre hébergeur web (s’il en propose un) ; 
  • Utiliser un plugin de sauvegarde. 

Il est conseillé de procéder à ces deux types de sauvegarde. Il suffit de programmer des sauvegardes automatiques. Vous pouvez stocker les données sauvegardées avec la méthode 1 sur un espace de stockage « X » et celles réalisées avec la méthode 2 sur un espace « Y ». L’adage dit : ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier. 

Pour ce qui est des plugins, si vous êtes sous WordPress, vous pouvez utiliser le plugin UpdraftPlus. Avec celui-ci, il est facile de configurer des sauvegardes quotidiennes et de choisir l’endroit où stocker les fichiers. UpdraftPlus permet notamment de stocker vos sauvegardes sur un disque dur physique, sur Dropbox, un serveur FTP, Google Drive, Microsoft Azure, Amazon S3, etc.