Tout le monde peut être victime d’une violation de sécurité, même s’il pense être bien informé sur le sujet et prendre toutes les précautions recommandées. D’où l’importance cruciale de toujours rester sur ses gardes.

Heureusement, des mesures de défense existent. Tout comme vous veilleriez à la sécurité de votre domicile, vous ne laisseriez pas un rançongiciel chiffrer votre travail ou un logiciel malveillant s’emparer de vos finances, n’est-ce pas ? En adoptant les recommandations suivantes, vous pouvez accroître votre protection face aux menaces en ligne.

Partagez vos informations personnelles avec prudence et discernement

Certaines entreprises sont parfois un peu trop curieuses lors des inscriptions en ligne. Assurez-vous de ne fournir que les informations strictement nécessaires. Par exemple, si un service de streaming requiert vos coordonnées bancaires, pourquoi devrait-il aussi connaître votre adresse postale ?

Mettez régulièrement à jour votre antivirus

Les logiciels antivirus protègent votre ordinateur des programmes malveillants, mais ce n’est qu’une de leurs nombreuses fonctions. Les rançongiciels chiffrent vos données et les retiennent en otage jusqu’à ce que vous payiez pour les déchiffrer. Bien que les programmes de type cheval de Troie ressemblent superficiellement à des logiciels légitimes, ils volent des données sensibles en arrière-plan. Ces menaces, ainsi que d’autres formes de logiciels malveillants, peuvent être contrées grâce à un logiciel antivirus.

Mettez toujours à jour la version la plus récente de votre système d’exploitation et des logiciels que vous utilisez. Les maintenir à jour, c’est comme disposer d’une surveillance supplémentaire pour vos données. Il est essentiel d’utiliser un antivirus à jour car il dispose d’informations actualisées sur les dernières signatures de logiciels malveillants.

Activez l’authentification à deux facteurs

On vous répétera souvent cette phrase. Utilisez l’authentification à deux facteurs ou multi-facteurs chaque fois que cela est possible pour mieux protéger vos comptes. Grâce à ce mécanisme de vérification supplémentaire, il sera plus difficile pour quelqu’un d’accéder à vos données essentielles, même s’il parvient à obtenir votre mot de passe.

Maintenez des habitudes web sécurisées

Évitez de visiter des endroits risqués en ligne, comme des sites web non sécurisés utilisant encore HTTP au lieu de HTTPS. Les cybercriminels utilisent des offres attrayantes et des informations intrigantes comme appât, ce qui pourrait rendre les utilisateurs plus enclins à cliquer sur des liens ou télécharger des fichiers.

Il suffit d’un seul clic pour divulguer des informations sensibles ou infecter votre ordinateur avec un logiciel malveillant, et l’internet regorge de tels dangers cachés. En évitant les sites web suspects, les publicités, les pop-ups, les emails ou autres contenus douteux, vous vous assurez une meilleure protection.

Utilisez un réseau privé virtuel

Réseau Privé Virtuel, ou VPN en abrégé, est un outil permettant de sécuriser les connexions réseau lors de l’utilisation de réseaux publics. Les VPN peuvent crypter vos données et masquer votre emplacement. Il est ainsi plus difficile pour d’autres parties de surveiller votre activité internet et de dérober vos données.

A lire également :   Quelle est la durée de vie d'un iPad Air ?

Ainsi, il est vivement recommandé de télécharger VPN si vous accédez fréquemment à Internet via un réseau Wi-Fi public. Prenons l’exemple de l’utilisation du Wi-Fi gratuit d’un café. Vous ignorez la sécurité de cette connexion. Sans que vous le sachiez, un autre utilisateur du réseau pourrait commencer à espionner les informations transmises depuis votre ordinateur ou appareil mobile.

L’importance d’utiliser des mots de passe solides

Il n’existe actuellement aucune méthode pour éviter les mots de passe, bien qu’ils représentent l’une des plus grandes failles de sécurité sur Internet. Les mots de passe posent des problèmes car les utilisateurs choisissent des combinaisons simples, faciles à retenir, mais aussi faciles pour les pirates à deviner. Pour contrecarrer ces pirates, vous devriez utiliser des mots de passe complexes.

Vous pourriez décider d’utiliser un logiciel de gestion de mots de passe pour éviter d’oublier plusieurs d’entre eux. Avec au moins 15 caractères, un mélange de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux, tout en étant à la fois unique et compliqué, un mot de passe sécurisé est une combinaison des deux.

Privilégiez les sites marchands de confiance

Les cybercriminels ciblent les personnes qui font des achats en ligne car elles sont plus susceptibles de révéler des informations financières telles que les numéros de carte de crédit et les coordonnées bancaires. Vous ne devriez envoyer vos informations qu’aux sites web qui proposent des connexions sécurisées et cryptées.

Selon une étude menée par l’Université de Boston, une manière de repérer un site sécurisé est de vérifier si son URL commence par « HTTPS » plutôt que simplement « HTTP ». Utilisez « HTTPS » où le « S » signifie « sécuriser ». Une icône en forme de cadenas peut également apparaître à côté de la barre d’URL pour indiquer que la page est sécurisée.

Soyez prudent avec les programmes installés

Un autre conseil est de choisir soigneusement les programmes à installer sur vos appareils. Par exemple, ne vous précipitez pas pour télécharger un jeu mobile promu par des publicités. De nombreuses applications de ce type pourraient en réalité convoiter vos données. De plus, recherchez des alternatives plus privées et sécurisées pour les applications que vous utilisez au quotidien. Cela inclut les navigateurs, les applications de messagerie instantanée, les fournisseurs d’e-mails, et bien d’autres.

Conclusion

Il ne faut pas énormément d’efforts pour sécuriser vos appareils, votre identité en ligne, et vos activités sur Internet. Plusieurs de nos conseils pour renforcer votre sécurité en ligne sont des mesures simples relevant souvent du bon sens. Si compromettre vos données devient trop ardu pour les hackers, ils seront probablement tentés de cibler quelqu’un de moins bien protégé.